Partagez | 
 

 Un peu de chaleur dans ce froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Un peu de chaleur dans ce froid    Dim 18 Jan - 13:39










Un peu de chaleur dans ce froid
PV Auriole






Elijah avait laissé Auriole s'accrocher à son bras, sans doute pour mieux se protéger de la neige pensait-il, et cela ne le gênait absolument pas. Lorsque la jeune fille avait salué un de ses collègues, le garçon n'avait pas pu retenir un regard envers ledit collègue, qui l'avait alors regardé un peu bizarrement, et avait ensuite baissé la tête en continuant sa route. Après ça, Elijah avait reporté son attention sur le chemin. On pouvait voir sur le sol enneigé les traces de pas des personnes qui étaient passées avant, et on pouvait même deviner les passages des personnes en duo, et celles qui étaient seules. Il ne quittait pas le chemin des yeux, se faisant la réflexion qu'il n'aurait peut etre pas du éteindre sa drogue, il ressentait déjà l'envie -ou le besoin ?- de s'en faire une autre... Mais bon, cela devra attendre la fin du rendez vous, il tenait à sa tête ce jeune homme. Il afficha un sourire amusé, lorsque Auriole s'informa des dernières nouvelles. Ils s'étaient vus il y a quelques jours déjà, avait-elle perdu la mémoire ?

-  Et bien pas grand chose... Ah si, Nolan a encore fait une fête, c'était cool. La prochaine fois j'essaierai de te faire venir, ça te changerait de tes activités en solo. Et puis il y a souvent Alma aux soirées, je suis sûr que tu t'entendrais avec elle.

Alma, la belle rousse. Elijah était un garçon, donc évidemment il ne s'était pas demandé si le fait de parler de cette rouquine ne gênerait pas Auriole. Mais dans le fond... pourquoi cela la gênerait ? Elle ne lui portait que de l'amitié, non ? Alors il n'y avait aucune raison qu'elle se sente mal.
Ils arrivèrent finalement devant le café. Il la laissa rentrer dans le bâtiment tandis qu'Elijah refermait le parapluie. L'intérieur du café était assez simple; sur des tons marron et crème. Instinctivement, il l'emmena sur une banquette à coté d'une grande fenêtre, d'ailleurs encore décorée sur le thème de noël, et s'assit en face d'elle. Et cinq minutes chronos plus tard, un jeune serveur s'avançait pour leur demander ce qu'il voulait, calepin et stylo en mains, d'un air complètement las et exaspéré. Vive les petits boulots !  Tandis qu'il se débarrassait de son manteau, dévoilant des bras fins et longs sous son haut bien sombre à col roulé, Elijah répondit :  


- Un cappuccino pour moi, et une part de fraisier. Tu veux quoi toi ? 

Il avait levé ses yeux marins vers Auriole, et lui souriait affectueusement. Entre temps il s'était laissé retomber sur son siège, et avait jeté un coup d'oeil par la fenêtre pour voir où avait fila sa mésange lorsqu'ils étaient entrés. Celle-ci se tenait sur le bord de la fenêtre, à l'extérieur, quasiment à côté de lui. Une fois qu'Auriole eut dit ce qu'elle voulait, Elijah sortit très rapidement son porte monnaie, et avait payé les deux commandes en un claquement de doigts avant que la jeune fille eut le temps de protester. Sur ce geste, le serveur repartit pour porter la commande. En le regardant partir, Elijah constata au passage que le café était pratiquement vide. Etrange pour un samedi... bon en même temps, avec le temps qu'il faisait dehors, ce n'était pas si étonnant que ça.  

- Ah, et mon chef m'a laissé travailler sur de la glace, je te prendrai en photo le tout lorsque j'aurai fini.  

Peut-être que dans le fond elle s'en fichait, en fait. Il lui parlait souvent de son job, où il s'investissait énormément. Jamais il s'était posé la question de savoir si ça la soulait ou pas. Mais, après tout, si elle ne lui en avait jamais fait la remarque, c'est qu'elle appréciait cela, non ?
Elijah laissa la fumée de son cappuccino, qu'on venait d'apporter avec le reste de la la commande, lui monter doucement au nez. Finalement, il souffla doucement pour dissiper cette fumée, et refroidir un peu le liquide.

- Et toi, quoi de nouveau ? Je veux savoir combien de jeunes dissidents tu as torturé.

Et tandis qu'il l'écoutait parler, il mangeait petit à petit son fraisier -son gâteau favori- en entrecoupant le tout par quelques gorgées de son cappuccino. Un moment il se perdit dans ses pensées alors qu'il la regardait, mais revint vite à la réalité avant qu'elle ne se rende compte qu'elle l'avait perdu, encore une fois, en cours de route.












Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Paws : 108
Messages : 64
Date d'inscription : 24/09/2014
Age : 21
Habitation : Chambre A
MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans ce froid    Dim 18 Jan - 19:20


Un peu de chaleur dans ce froid



Se perdant peu à peu dans cette douce chaleur, la jeune fille le suivait sans un mot. L’autre agent qui venait de passer avait déjà été oublié. Elle était en repos et avait donc décidé de ne se concentrer que sur ce moment tranquille.

« Et bien pas grand-chose... Ah si, Nolan a encore fait une fête, c'était cool. La prochaine fois j'essaierai de te faire venir, ça te changerait de tes activités en solo. Et puis il y a souvent Alma aux soirées, je suis sûr que tu t'entendrais avec elle. »

Ah, ce Nolan. Il lui en avait déjà parlé et mise à part le fait que c’était chez lui qu’Elijah se rendait souvent pour des fêtes, elle n’avait rien contre lui. Mais par contre l’autre… la blonde se tendit tout en refermant légèrement plus son emprise autour de son bras. Le jour où elle allait bien s’entendre avec sa collègue n’est pas encore arrivé et n’arrivera certainement jamais. Puisque avant même de la connaître elle, Auriole ne pouvait déjà pas la voir. Ses yeux affichèrent un regard presque surpris puis elle redressa d’un coup les oreilles en venant de comprendre ce qu’il disait concernant ses activités qu’elle faisait toute seule. Elle lui répondit donc vivement mais d’une agressivité amicale.

« Eh non mais ! J’suis très bien toute seule. J’ai pas besoin d’aller dans des soirées pour me sentir bien »

L’adolescente reprit ensuite normalement en faisait un peu son hypocrite sans que cela ne se voit.

« J’ai rien contre le fait de la rencontrer, tu me la présente quand tu veux »

Autrement dit qu’elle voulait voir l’étendue des dégâts et si la jeune fille devait se méfier ou non d’elle.
Le café se fit voir et ils y entrèrent. La demi-louve apprécia la douce chaleur et l’ambiance sympa qui y régnait. D’autant plus que l’endroit était calme cette après-midi dû au peu de client présent. Nexus la suivait à la trace même s’il était tout de même grand. Ce dernier se roula à ses pied lorsque sa maîtresse s’assit sur la banquette. Ses yeux se posèrent sur les décorations de Noël encore présentes puis sur le mouvement qui attira son regard. Ce n’était autre que Chilga qui les observait depuis l’extérieur en étant perchée sur la fenêtre. Elle était vraiment trop mignonne cette mésange.
L’agent enleva son long manteau et le mis à côté d’elle. Quelques temps après le serveur vint passer commande.

« Un cappuccino pour moi, et une part de fraisier. Tu veux quoi toi ? »

Réfléchissant quelques instants, elle dit à son tour

« Un thé à la menthe et au miel et un muffin aux myrtilles s’il vous plait »

Elle resta plongée dans ses yeux le temps d’un instant, le temps d’observer ce visage qui ne contenait aucune agressivité et aucun sentiment négatif. Et dire que c’est grâce à lui si elle peut exercer son métier. Et aussi parallèlement grâce à cette envie de faire ce métier qu’elle le connait. La surveillante n’eut pas le temps de sortir son argent que son ami avait déjà payé. Elle détestait quand il faisait ça.

« Tu pouvais pas juste payer ta part ? J’avais de quoi payer et c’est pas comme si c’était rare »

Elle mit sa tête entre ses mains et prononça dans un léger soupire

« T’es vraiment pas possible »

«  Ah, et mon chef m'a laissé travailler sur de la glace, je te prendrai en photo le tout lorsque j'aurai fini »

Elle releva son regard et tourna ses oreilles en sa direction pour l’écouter parler. Aimant elle-même tout ce qui se rapportait à l’art, l’adolescente portait une attention toute particulière à ce qu’il produisait au travail.

« Ah c’est super ça. Tu t’en sors comment ? Et tu comptes sculpter quoi ? »

Ses mains reposant désormais sur la table, elle chercha son téléphone dans sa poche et vérifia s’il avait bien le son en marche afin d’entendre si jamais on l’appelait pour une urgence. L’odeur des commandes commençant à parvenir à son nez dû à son bon odorat, elle se redressa et celle-ci arriva justement. Le serveur déposa le tout sur la table et Auriole attendit qu’il s’en aille pour reprendre son air amical.

« Et toi, quoi de nouveau ? Je veux savoir combien de jeunes dissidents tu as torturé. »

Un sourire amusé fendit ses lèvres tandis qu’elle versait le miel dans son thé.

« Roh ça va, j’ai été gentille cette semaine. J’en ai surpris un en train de fumer dans les couloirs, d’autres ont essayé de sécher ah, et y’en a deux qui se sont battus aussi. Un mec et une fille. On les a bien vite séparé avec Nexus, ils n’ont rien compris à ce qui se passait mais par contre ils ont pas aimé quand ils ont été collés et que je leur ai donné leur travaux d’intérêt généraux à faire après les cours. Et sinon, mise à part mon travail, j’ai continué mon livre et je me suis pas mal entrainée avec Hétra pour le concours. Quand t’aura le temps il faudra que je te la montre, franchement, je ne regrette en rien mon achat »

Oulà, elle avait pas mal parlé. En même temps il faut dire qu’elle n’a pas le temps de s’ennuyer et s’occupe sans cesse. Surtout avec sa jument qu’elle avait achetée il y a un mois de cela et avec qui la cavalière comptait faire le concours organisé chaque année. Ayant répondu à sa question, elle but un peu de son thé et dégusta son muffin en appréciant la qualité des aliments qu’offrait ce café. Reportant son attention sur le jeune homme, la blonde remarqua que ce dernier avait de la crème sur son nez et s’empara donc d’une serviette en papier pour se pencher vers lui.

« Attends bouge pas, t’as de la crème »

D’un geste doux et bref, elle le nettoya et reposa son derrière sur la banquette en froissant la serviette dans sa main. Ce n’est qu’à ce moment qu’elle se rendit compte que son action avait peut-être été déplacée et ses joues se rosirent légèrement sans que la surveillante de n’en rende compte. Le loup blanc sentait que sa maitresse était mal à l’aise et se moqua d’elle intérieurement. Décidément ces humains étaient bien compliqués à ne pas assumer ce qu’il ressentait et à garder ça pour eux de honte que l’autre ne le prenne pas comme il souhaitait. Ou tout simplement par fierté.




© Halloween sur Never-Utopia



Dernière édition par Auriole A. le Mer 21 Jan - 11:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelinkrpg.forumgratuit.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans ce froid    Dim 18 Jan - 20:35










Un peu de chaleur dans ce froid
PV Auriole






Elijah avait lâché un soupir face au refus de la jeune fille à propos des soirées. Mais il aurait dû s'en douter, les loups sont des animaux indomptables, pas vrai ? Cependant, le fait qu'elle ait resserré ses mains sur son bras l'avait un peu amusé, ce geste ayant été fait juste après qu'il évoque la rouquine. Etait-elle jalouse en fin de compte ? Bah, il se faisait surement des idées. Quoique, en y repensant...
Un sourire se dessina sur ses lèvres, alors qu'il avait tourné la tête vers la fenêtre pour regarder son petit oiseau fétish. Auriole savait-il que cette mésange portait le même nom que sa défunte soeur ? Là était la grande question. Il ne lui en avait jamais vraiment parlé. Certes elle devait surement avoir déjà vu les photos chez lui, ou sur son téléphone, mais jamais elle n'avait eu l'indiscrétion -ou le courage ?- de lui poser des questions. Il aimait ce coté de sa personnalité. Elle se mêlait rarement des affaires personnelles. Il faudrait surement qu'il lui en parle un jour, à chaque nouvel anniversaire de sa mort, la pauvre ne comprend jamais pourquoi il ne veut voir personne, et elle croit que c'est à cause d'elle.
Il reporta son attention sur elle, alors qu'elle le disputait d'avoir payé à sa place. Il ne put contenir un petit rire lorsqu'elle se mit à bouder dans ses mains.

-  Ca ne me gêne pas de te payer des petits trucs comme ça. Ca me fait plaisir en fait.

Cette seconde phrase, il l'avait dit un petit peu plus bas en baissant les yeux sur sa tasse, comme si c'était quelque chose d'embarrassant. Finalement il releva les yeux vers elle lorsqu'elle le questionna sur son petit projet. Il attrapa une des fraises de sa part de gateau avec sa petite fourchette et la regarda en faisant tourner ladite fourchette.

- Je ne sais pas encore, j'y réfléchis. Je veux que ce soit quelque chose de spécial... Mais je ne sais pas quoi.

Il fixa encore un peu sa petite fraise, et la mangea finalement, tout en l'écoutant parler de ses jeunes monstres. Il riait même un peu en l'entendant raconter comment elle avait pourri ces jeunes élèves. Tout de même, quelle idée de se battre, alors que tout peut se régler par la parole... Bon, en même temps si il pensait ça c'est parce qu'il savait très bien qu'il n'aurait aucune chance si un jour il devrait se battre, avec ses petits bras tout maigres.Il l'écouta plus sérieusement lorsqu'elle lui parla d'équitation. Personnellement, ça ne l'intéressait pas trop ce genre d'activité, mais paradoxalement, il aurait effectivement bien aimé qu'elle lui montre sa monture.  Il hocha donc vigoureusement la tête lorsqu'elle le lui proposa. 

- Lorsqu'il fera un peu meilleur dehors, on ira, d'accord ? Je suis curieux de voir ça.

Il but une nouvelle gorgée de son cappuccino, et, telle un enfant qui en boit pour la première fois, il s'en mit un peu sur le nez. Ah bah, il avait l'air malin ! Sans même avoir le temps de réagir, il vit la jeune femme s'approcher de lui, mouchoir au doigt. Pris d'un moment de panique à ce geste si... inhabituel, il ne sut trop comment réagir et la laissa faire. Et... oh ! est-ce qu'elle rougissait ? Non, il avait du rêver, jamais il ne l'avait vu rougir, ça aurait été vraiment une première. Et comble de la chose, lui aussi se sentait rougir un peu. Ses oreilles commençaient à chauffer un peu, ainsi que ses pommettes. Vivement, il reporta son attention sur le contenu de sa tasse.

-Ah... merci.

Ne sachant quoi dire d'autre, il se fixa pour mission de terminer sa tasse rapidement pendant que c'était encore chaud, faisant attention cette fois à ne pas s'en mettre partout comme un gosse. Une fois la tasse complètement vide -et d'ailleurs ça manquait de sucre- il s'amusa à tapoter la vitre avec son doigt pour amuser son oiseau, qui n'avait pas bougé de là. Il évitait le regard d'Auriole, comme si elle pouvait lire ce qui se passait dans sa tête -et pas que des choses pures- si jamais elle croisait son regard.












Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Paws : 108
Messages : 64
Date d'inscription : 24/09/2014
Age : 21
Habitation : Chambre A
MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans ce froid    Mar 20 Jan - 22:38


Un peu de chaleur dans ce froid



Décidément, il était vraiment drôle lui. En même Elijah était la seule personne avec qui elle était restée en contact le plus longtemps, donc la blonde n’avait pas de quoi comparer.

«  Ca ne me gêne pas de te payer des petits trucs comme ça. Ca me fait plaisir en fait. »

Cette baisse de tons avait-elle été voulue ? En tout cas elle l’avait remarqué. Peut-être avait-il honte d’affirmer cela, ou alors une autre raison qui était peut-être toute simple. Dans tous les cas, Auriole aurait bien aimé savoir même si la curiosité était un défaut. Il n’y avait rien à perdre tant qu’on ne disait rien. Surtout pour quelque chose de si petit. Une fois de plus elle divaguait pour quelque chose sans importante.

« Oui mais tout de même. La prochaine fois laisse-moi payer même si c’était gentil de ta part »

Son regard porta ensuite sur le fruit rouge que le jeune homme s’amusait à regarder sous tous les angles. Il devait certainement faire être exporté d’un pays bien plus chaud qu’ici car dans ce climat hivernal il ne poussait que de rares petits fruits courageux et parfois, si on cherchait bien, d’autres espèces plus surprenantes les unes que les autres. Mais elles restaient rares.

«  Je ne sais pas encore, j'y réfléchis. Je veux que ce soit quelque chose de spécial... Mais je ne sais pas quoi. »

Quelque chose de spécial ? C’était intéressant cela. Réfléchissant quelques instants elle reprit ensuite

« C’est peut-être un peu compliqué, mais pourquoi ne pas faire un centaure ? Ça représente bien le lien qui peut unir un humain et son animal car là deux espèces différentes sont réunies en un seul être. »

Ses yeux montraient son amusement en voyant son ami s’amuser de sa manière d’agir avec les élèves. N’empêche, il aurait moins rigolé s’il avait fait ses études au sein de ce pensionnat. Par contre elle si. Car il ne faut pas se leurrer, c’est parfois drôle de surprendre les élèves en train de faire une connerie alors qu’ils étaient sûrs de ne pas se faire voir. Ca arrivait souvent quand elle était arrivée, mais le calme s’instaurait peu à peu car elle vadrouillait indépendamment de son loup et ils se prévenaient mentalement à chaque fois qu’un problème était rencontré. Avec leur vu et odorat très développés, à eu-deux ils s’en sortaient plutôt bien.

"D'accord. Avec un peu de chance au printemps il fera un temps pas trop froid et on pourra même peut-être faire de balades en calèche avec elle."

Après avoir débarrassé son ami de la crème, elle avait remarqué que durant son geste, ce dernier avait semblé éprouver de la surprise mêlée à un certain malaise. Sûrement parce que son geste était peu habituel venant d’elle qui ne cherchait pas spécialement le contact en général. Il suffit simplement que la demi-louve relève le regard pour remarquer qu’Elijah était en train de rougir. Tous deux avaient donc l’air bien idiot. Mais pourquoi sa peu s’était-elle teintée ainsi ? était-ce occasionné par de la gêne ou par… autre chose ? Non la surveillante n’avait pas mis de décolleté donc déjà ce n’était pas ça.

« Ah… merci »

Ne sachant que répondre car l’adolescente était trop occupée à réfléchir, elle se contenta de prononcer :

« Bah… de rien »

Le reste de ses actions semblaient être faites ne manière à éviter la blonde au maximum. Ce n’était d’ailleurs pas qu’une sensation, et cela se voyait. Tout ça juste parce qu’elle l’avait débarbouillé ? Il y avait certainement autre chose à laquelle il pensait suite à cela. Mais quoi ? En fait, après réflexion, autant ne pas étayer la question. Terminant lentement son thé en poursuivant ce silence qui s’était installé, la sportive eut un léger frisson lorsqu’elle avala la fin de sa boisson qui avait un léger gout amer. Elle donna à Nexus le reste de son muffin que l’animal mastiqua grossièrement avant de l’ingurgiter quasi dans l’immédiat.
Peu à peu Auriole enfouissait le bas de son visage dans son col roulé avant de casser ce silence d’une voix plutôt mal assurée

« Et du coup, quoi de prévu ce weekend ? »

Il fallait que la discussion revienne, sinon ça allait être la merde.





© Halloween sur Never-Utopia



Dernière édition par Auriole A. le Mer 21 Jan - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelinkrpg.forumgratuit.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans ce froid    Mar 20 Jan - 23:53










Un peu de chaleur dans ce froid
PV Auriole






La proposition du centaure était intéressante, mais... mais non. Sans savoir pourquoi, cela ne donnait pas cette illumination qu'Elijah attendait. Et puis soudainement, l'idée lui vint. Elle était parfaite, il la voyait déjà dans sa tête. Mais hors de question d'en parler à Auriole, il voulait la surprendre lorsque cela serait fini. Il envisageait même de lui en faire cadeau. Il ne pouvait l'offrir à sa mère car elle habitait trop loin et d'ici là la glace aurait fondue, et maintenant qu'il y pensait, c'était bientôt l'anniversaire de la jeune blonde, tout tombait à la perfection.
Lorsque cette idée lui vint en tête, Elijah afficha un petit sourire satisfait. Il fit cependant style à Auriole que son idée lui plut et qu'il allait sans doute faire ça. C'était tellement mieux lorsqu'on gardait les choses secrètes jusqu'à la fin. Et il avait déjà un peu hâte de voir sa réaction. A compter de maintenant, il avait... précisément trois semaines et deux jours pour s'y mettre. Il ne devait donc pas trainer, si il voulait que sa sculpture soit parfaite.

Lorsque la jeune fille le questionna sur ses projets du week end, le jeune homme haussa les épaules de façon distraite.

-  J'en ai aucune idée. Je crois que justement Nolan a prévu une petite soirée samedi soir... et que tu sois d'accord ou pas, je t'y emmènerai.

Il lui afficha un large sourire comme pour faire le malin, sachant très bien qu'elle allait râler, mais qu'il ferait tout pour la faire venir, quitte à la harceler jour et nuit jusqu'à ce qu'elle accepte, juste pour qu'il lui foute la paix. Il voulut lui demander ce que elle, comptait faire du reste de son week end, mais au même moment, la cloche de la porte de la boutique sonna, indiquant que quelqu'un entra. Et comme de par hasard, ce quelqu'un n'était autre que la douce Alma, accompagnée d'une autre amie qu'il ne connaissait absolument pas.
Les yeux d'Elijah firent rapidement le circuit Auriol-Alma-Auriole, espérant que la rousse ne le remarque pas... Mais c'était comme espérer que le loup ne remarque pas la poule dans la prairie. Ainsi, la rousse, après l'avoir remarqué, afficha un grand sourire radieux en s'avançant vers lui.


- Heeeey Elijah, comment tu vas ? Ca fait un moment qu'on ne s'est pas croisé au travail ! Et... oh, bonjour ! Tu es Auriole je suppose ? Eli a parlé de toi, une fois ou deux après qu'il ait un peu bu.

Elle avait une voix très claire et enjouée, et des yeux couleur noisette. Elle mit un petit temps à remarquer que Elijah n'était pas seule, et offrit un sourire très commercial à Auriole, tandis que son ami salua d'un simple signe de tête le petit groupe. Elle offrit un clin d'oeil au garçon en parlant de sa langue bien pendue après quelques verres.
Le jeune homme rendit son sourire à Alma, quoiqu'il semblait ne pas trop apprécier cette rencontre imprévue, surtout lorsqu'elle évoqua ses petites confessions. Avant même que lui ou Auriole eut le temps de répondre, elle reprit. 


- Bon allez je repars, nous ne sommes que de passage ici, je suis contente de t'avoir revue Eli, et d'avoir enfin vue Auriole, bye bye.

Sur ces mots, elle lui fit une bise cordiale, et retourna un peu plus loin avec son amie pour commander leur boisson respective, pour ensuite quitter la boutique.
Elijah reposa ses yeux sur Auriole, craignant un peu sa réaction face à cette rencontre si soudaine, surtout qu'il s'agissait de la personne qu'il n'avait clairement pas envie de voir en cet instant précis. Il osa un timide sourire pour détendre l'atmosphère, quand bien même cela serait difficile, d'abord à cause du geste embarrassant qu'elle avait eu, puis de cette visite. Il posa ses mains vers le milieu de la table, remercions la taille phénoménale de ses bras, mains qu'il joigna (ortho ?) ensuite entre elle.

-Bon et bien, maintenant tu la connais de vue.

Il se mit une énorme baffe mentale après avoir dit ça. Mais quel idiot, sérieusement. Cela n'avait fait qu'accentuer la gêne dans laquelle ils étaient. Et pour tout dire, il guettait d'un oeil la réaction de la jeune fille.









[/color]




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Paws : 108
Messages : 64
Date d'inscription : 24/09/2014
Age : 21
Habitation : Chambre A
MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans ce froid    Dim 25 Jan - 22:26


Un peu de chaleur dans ce froid



En voyant que son idée du centaure semblait lui plaire, Auriole en fut satisfaite. Pour une fois qu’elle pouvait aider. La jeune fille se pencha légèrement en arrière pour bien s’adosser à la banquette et ainsi reposer son corps à qui elle demandait peut-être un peu trop de choses en ce moment.

"J'en ai aucune idée. Je crois que justement Nolan a prévu une petite soirée samedi soir... et que tu sois d'accord ou pas, je t'y emmènerai."

Pardon ? Ses yeux s’écarquillèrent et elle se redressa d’un coup. Mais c’était hors de question ! Et il faisait le malin en plus cet imbécile !

« Ah mais alors tout mais pas ça. Tu ne me verra jamais dans une soirée avec des gens de partout »

L’agent croisa les bras. Il pouvait toujours espérer, elle ne bougerait pas de son cul de chez elle pour aller avec lui se défoncer et boire toute la nuit. Ca c’était catégorique. Ou presque. Elle voulut essayer de négocier pour trouver un arrangement mais elle n’en eut pas l’occasion car quelqu’un entra. Et ce quelqu’un semblait intéresser Elijah. Un peu trop même. Une belle rousse fit irruption sur le lieu et vint trop rapidement dans son espace vital. Ayant remarqué le regard de son ami qui passait nerveusement entre la blonde et la nouvelle arrivante, cela lui permit de confirmer ces doutes. Cette fille n’était autre qu’Alma. Instantanément elle perdit son sourire et aborda une attitude froide et distante.

"Heeeey Elijah, comment tu vas ? Ca fait un moment qu'on ne s'est pas croisé au travail ! Et... oh, bonjour ! Tu es Auriole je suppose ? Eli a parlé de toi, une fois ou deux après qu'il ait un peu bu."

Reste calme Auriole. Reste calme. Pour le moment. Elle ne répondit absolument rien, se contentant de serrer les poings jusqu’à s’en planter les ongles dans la paume pour ne penser qu’à cette douleur et non à la scène qui défilait sous ses yeux.

Qu’elle se casse vite.

La surveillante lorgnait Alma du retard et fut soulagée lorsqu’elle prononça ces paroles annonçant son départ

« Bon allez je repars, nous ne sommes que de passage ici, je suis contente de t'avoir revue Eli, et d'avoir enfin vue Auriole, bye bye. »

Un simple hochement de tête en signe de remerciement fut sa réaction. Cependant, lorsque la jeune femme tenta une approche trop rapide en lui faisant la bise alors que ce n’était qu’une inconnue aux yeux d’Auriole, cette dernière recula en prétextant qu’elle était malade.
L’adolescente attendit qu’elle disparaisse pour se tourner vers Elijah et le fixer durement. Son sourire ne fit qu’accroitre sa soudaine mauvaise humeur et elle le coupa dans sa phrase.

« Je suis censée prendre comment le fait que tu parles de moi uniquement quand t’as bu ? Je me fiche que parles ou non de moi, mais que ça arrive quand t’es bourré, y’a de quoi mal le prendre. Et très franchement je préfère ne pas connaître le contenu de ces paroles. »

Elle avait parlé en haussant légèrement le ton, mais surtout, froidement. Ce qui était sa manière de s’énerver lorsqu’elle était calme à la base et que le problème n’était pas grave, mais juste très fortement dérangeant pour elle. En serrant les dents, la blonde ne le lâchait pas de regard. Oh oui elle n’avait qu’une envie lui en mettre une, mais elle ne le ferait pas. C’était bien mieux de le laisser répondre.

« De toute manière je ne vais pas tarder à devoir y aller »

Une excuse pour s’éclipser lorsque ça deviendra trop tendu bien entendu.






© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelinkrpg.forumgratuit.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans ce froid    Lun 26 Jan - 20:55










Un peu de chaleur dans ce froid
PV Auriole






Ce que craignait Elijah se passa : Auriole avait mal pris les paroles d'Alma. Faut dire aussi que cette bécasse avait tendance à avoir la langue bien trop pendue. Il l'appréciait -et pas que dans sa personnalité soyons clair- mais les trois quarts du temps elle l'agaçait quand même, surtout lorsqu'elle faisait ça. Et pourquoi d'ailleurs ? Il ne le comprenait pas, et il n'y arriverait sans doute jamais.
Il ne put s'empêcher de fermer les yeux en pensant un beau "et merde" lorsqu'Alma évoqua cette petite soirée. Elle pouvait parler de tout, sauf de ça -et peut-être aussi leurs parties de jambes en l'air précédentes- et bien sur il a fallu que ça tombe sur ça.
Lorsqu'Alma s'en alla, ne fit pas de remarque à Auriole quant à sa soi-disant maladie, s'attendant déjà à se faire remonter les bretelles, ce qui ne tarda pas d'ailleurs à arriver. Il écouta calmement Auriole lui râler dessus, et finir finalement avec son habituel "je vais devoir y aller", arme ultime qu'elle lui sortait lorsqu'elle était énervée contre lui ou autre chose.
Le garçon se redressa pour se rapprocher, gardant toujours ses mains au milieu de la table. Il plongea directement ses yeux dans ceux de la demoiselle et répondit tout aussi calmement, osant même un petit sourire pour lui montrer qu'il n'y avait rien de grave. Ah cette maudite rousse !

-  Mais je ne dis rien de mal sur toi, enfin ! Et je suis toujours tout à fait conscient de ce que je dis dans ces cas, je parle de toi comme d'une amie dont j'aimerais bien qu'il y sais présence en soirée pour que mes autres amis puisse la rencontrer, que c'est une fille chouette, que tout le monde l'apprécierait, et d'autres choses encore du même style, rien de bien méchant.

Il marqua une pause, réfléchissant à ce qu'il pourrait dire d'autre pour la calmer. La plupart du temps il y arrivait, quoique souvent elle continuer de bouder dans son coin pendant quelques minutes, mais il y avait aussi des moments où il était impossible de lui faire entendre raison. Espérons que ce moment n'en était pas un. Il reprit ensuite tout aussi calmement.

-Et puis quand je bois en général que je ne fais pas que parler tu sais, c'est même la chose que je fais le moins.

Oh la boulette.
Oooh la belle boulette. Mais quel con !
Mais c'était trop tard, une chose dite ne pouvait être effacée. Ses joues prirent une teinte rose/rouge, tout confus qu'il était d'avoir dis ça à elle, il chercha rapidement dans sa tête quoi dire pour passer rapidement sur ça, ses yeux ayant quitté ceux d'Auriole, histoire que ça soit quand même un peu moins gênant.
Finalement, il se rassit au fond de sa banquette tout en enlevant ses mains pour les poser sur ses genoux, et posa à nouveau son regard sur sa mésange, qui n'avait pas quitté le bord de la fenêtre.


- Enfin, je veux dire....

Ne trouvant pourtant rien à dire de plus, il soupira et reposa ses yeux sur elle, la mine tout à fait sérieuse, voire même un peu grave.

- Non, oublie. Mais ne pars pas, je n'aime pas qu'on en reste sur une dispute, tu le sais bien.

Osant un nouveau coup d'oeil dehors, vers l'horizon cette fois, le jeune homme constata qu'il ne neigeait pratiquement plus dehors, ou tout du moins pas assez pour les gêner. Cela le réconforta un peu, allez savoir pourquoi, et lui remis un peu de baume au coeur, et une fois de plus il regarda à nouveau Auriole, mais en souriant un peu cette fois.









[/color]




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Paws : 108
Messages : 64
Date d'inscription : 24/09/2014
Age : 21
Habitation : Chambre A
MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans ce froid    Jeu 29 Jan - 18:26


Un peu de chaleur dans ce froid



Ruminant dans son coin, elle ne prenait même pas la peine de le regarder lorsqu’il parlait.

« Mais je ne dis rien de mal sur toi, enfin ! Et je suis toujours tout à fait conscient de ce que je dis dans ces cas, je parle de toi comme d'une amie dont j'aimerais bien qu'il y sais présence en soirée pour que mes autres amis puisse la rencontrer, que c'est une fille chouette, que tout le monde l'apprécierait, et d'autres choses encore du même style, rien de bien méchant. »

Que tout le monde l’apprécierait ? Il avait de l’espoir. Pour l’apprécier il faut la connaître, donc creuser et creuser longtemps. Rare sont ceux qui ont autant de patience. Levant les yeux au ciel, elle ne réagissait pas plus, se contentant de l’écouter et l’observer se dépatouiller

« Et puis quand je bois en général que je ne fais pas que parler tu sais, c'est même la chose que je fais le moins. »

Auriole releva légèrement la tête en fronçant les sourcils en serrant les dents et commença à rassembler ses affaires. Elle ne voulait en aucun s’énerver et donc profiter du fait qu’elle soit encore « calme » pour partir. C’est vrai que son ami ne comprenait pas pourquoi l’adolescente faisant cela à chaque fois que ça tournait mal, mais elle ne voulait pas lui dire pour ne pas passer pour un monstre.

« Enfin, je veux dire.... »

Elle soupira et lui fit signe de ne pas tenter de s’enfoncer tout seul.

« Laisse tomber, tu creuses toi-même ta tombe »

Juste une phrase. Sans émotion.

Ce qui l’avait le plus énervé, ce n’était pas tant le fait qu’Alma soit venue, mais que cette rousse s’incruste bien trop rapidement dans son espace vital. La louve s’était sentie agressée, oppressée. Et cela avait suffi à lui faire perdre son calme habituel. Claquant de la langue pour que Nexus se lève afin que la blonde puisse le faire à son tour, elle remit son manteau.

« Non, oublie. Mais ne pars pas, je n'aime pas qu'on en reste sur une dispute, tu le sais bien. »

L’Agent tourna la tête et croisa ainsi son regard ainsi que son attitude qui semblait sérieuse. Oui elle savait. Mais ce n’est pas pourtant qu’elle allait faire comme Monsieur voulait.

« Non au contraire, je ne compte pas oublier. Je préfère partir »

La jeune fille fit quelque pas avant de se retourner légèrement et de prononcer deux simples mots.

« A bientôt »

Cela voulait au moins dire qu’elle comptait revenir. La surveillante voulait juste du temps pour repenser à tout ça, se calmer et surtout se défouler.






© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelinkrpg.forumgratuit.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans ce froid    Ven 30 Jan - 16:46










Un peu de chaleur dans ce froid
PV Auriole






Un énième soupir s'échappa des lèvres roses d'Elijah, tandis qu'il rejetait un oeil à l'extérieur. L'entêtement d'Auriole commençait un peu à l'agacer. Après tout, il  n'avait pas à se justifier, il l'avait déjà assez fais, à tort en y repensant, puisqu'elle n'était ni sa mère ni sa femme, et il n'allait pas continuer de le faire. Il ne comprenait pas pourquoi elle semblait autant vexée. Il n'avait rien dit de mal, ni n'avait rien fait pour lui manquer de respect. Si elle ne supportait pas l'idée qu'on puisse l'évoquer dans une conversation, ou encore qu'il puisse s'amuser, profiter de la vie et de son jeune âge par plusieurs moyens, alors tant pis pour elle.
Tandis qu'elle commençait à rassembler ses quelques affaires en boudant, Elijah croisa les bras sur son torse et reposa ses yeux sur elle, d'un regard un peu dur, un peu froid. Le voila que lui aussi était contrarié, cependant il ne lui dit rien de plus, et la laissa filer. Qu'elle aille bouder si elle le voulait, il n'allait pas la retenir.
Il répondit à son "à bientôt" par un simple signe de tête un peu las, et la suivit d'un regard froid lorsqu'elle se leva pour s'en aller. Aussitôt il reposa ses yeux sur l'extérieur, non pas pour voir où elle partait -pour ce qu'il en avait à faire- mais simplement pour voir où avait disparu sa mésange. Régulièrement elle s'envolait vers de lointains horizons et finissait toujours par revenir heureusement, mais il avait toujours la crainte qu'un jour elle ne revienne pas, éclatée contre un arbre ou mangée par un félin. Il eut un petit sourire de soulagement en voyant son oiseau revenir, voleter quelques secondes autour d'Auriole, et revenir à la fenêtre.
Après quelques fractions de secondes, le jeune homme se leva et se revêtit de son manteau. Après un "au revoir!" tout à fait courtois au serveur, il quitta à son tour la boutique, sauf qu'au lieu de reprendre la route, il s'adossa sur le rebord de la fenêtre à laquelle il était il y a quelques secondes encore, et, tandis que sa mésange se posa sur sa tête, il s'alluma une nouvelle drogue douce, et en savoura les premières tafs avec délice. Aussitôt il sentit ses muscles se relacher, son corps se détendre, et son esprit se faire envahir d'une brume, de bien être et de sérénité.
Il ne faisait plus attention à ce qu'il y avait autour de lui, gardant ses yeux rivés sur le sol, tandis que l'un de ses bras était autour de sa taille, et que l'autre était appuyé dessus, sa tête reposant sur la main de ce même bras, et cigarette, qui ne tenait clairement pas du tabac simple, coincée entre deux doigts, doigts touchant sa chevelure neigeuse.














Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Paws : 108
Messages : 64
Date d'inscription : 24/09/2014
Age : 21
Habitation : Chambre A
MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans ce froid    Sam 31 Jan - 14:46


Un peu de chaleur dans ce froid



Sans même faire attention à la réaction de son ami (qu’elle savait très bien exaspérée), la blonde sortie d’un pas franc et décidé. La froid de l’extérieur la fit légèrement frissonner et elle mit ses mains dans ses poches. Seul la petite mésange qui voletait autour d’elle la fit légèrement sourire et elle lui murmura un petit au revoir même si l’adolescente savait très bien qu’elle la comprenait peut-être pas. Continuant sa route, elle sentit son téléphone vibrer et elle décrocha. Ce n’était autre que le surveillant qui la remplace lorsqu’elle est en repos qui l’appelait parce qu’il n’arrivait pas à gérer un problème seul. L’agent fut donc obligée de prendre la direction opposée et de repasser devant Elijah qui fumait encore sa drogue. Elle ne lui adressa même pas un regard et fit comme si elle ne l’avait pas vue. Ses pas devinrent des foulées plus importantes qui la propulsèrent en avant et la firent courir, tout comme son loup qui suivait à ses côtés.

Une autre partie de la journée commençait.







© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelinkrpg.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans ce froid    

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu de chaleur dans ce froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ ( terminé )
» V.V., viens ramener tes grosses fesses d'orignal en chaleur! 8D
» Un peu de chaleur dans tout ce froid. PV: Green BG.
» La maison hantée [Rang C, Solo]
» [Châteaunoir][RP Flash Back] Le feu de la forge dans le froid de l'hiver (Jon Snow)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Link :: Place à l'écriture :: La ville :: Avenue marchande-